mercredi 24 juin 2015

LE CHRONIQUEUR EXPRESS : LA BATAILLE DE LA MONTAGNE DU TIGRE !



Où plutôt L'Escarmouche de La Coline du Chaton....
Car après deux détectives Dee d'une remarquable maîtrise, Tsui Hark nous gratifie d'un film très moyen (voir même pas terrible si l'on se fie à son CV).
On sent l'intention de réaliser un film "à la manière de". C'est à dire un film de guerre HK des années 70-80. Le "problème" est que d'un côté : Tsui Hark ne peut s'empêcher d'user d'effets (réussis) à la Matrix dans ses scènes d'action, et de l'autre côté : d'utiliser une mise en scène très théâtrale où chaque acteur surjoue, aligne des répliques semblant sortir d'une pièce de théâtre. Alors, OK, on dira que c'est un effet de style propre donc à un genre de cinéma historisant et romanesque made in Asia. Le gros souci provient d'une gestion de rythme narratif chaotique. Certaines scènes s'éternisent, d'autres semblent avoir étés amputées de plusieurs plans. Sans compter l'alternance entre mise en scène ultra stylisé/hype/clip vidéo bling bling (mais qui reste très efficace) et des tunnels de dramaturgie semblant sortir d'un autre âge. Et à ce niveau là, on ne peut pas dire que l'alchimie fonctionne. Parfois oui. mais le plus souvent, c'est assez maladroit. Sincère, mais maladroit (du moins de mon point de vue d'occidental). Tsui Hark lui-même semble ne pas savoir sur quel pied danser puisqu'il nous propose deux fins différentes ! L'une d'elle plutôt intimiste, et une autre complètement folle où l'on retrouve son génie visuel et inventif !
Bref, c'est le genre de film qu'on préférera acheter en bluray à 5 euros dans une solderie. On se fera un best of des 3 scènes d'action principales, et surtout de la dernière, visuellement excellente... Pour ensuite ranger (définitivement) sa galette dans ses archives en haut d'un placard....
Dommage.