dimanche 29 novembre 2020

LES VOYAGES DANS LE TEMPS, UNE PERTE DE TEMPS ?

 
 
Dans l'épisode 9 de Majo no Tabi Tabi, une très bonne série TV sur le modèle de Kino no Tabi, on a droit au fameux épisode de voyage dans le temps.... "Et là, c'est le drame..."

Bon c'est parti pour les spoilers. Ne lisez pas la suite si vous n'avez pas encore vu cet épisode. Mais si oui, ou que la série ne vous intéresse pas, let's gos spoilers.
Résumé : Notre héroïne magicienne est engagée par une collègue pour aller sauver une amie 10 ans en arrière, avant qu'un tragique évènement la transforme en tueuse psychopathe : la mort de ses parents. Tueuse que la magicienne voulant voyager dans le temps a dut exécuter de ses propres mains par décret royal, hélas...

Bon déjà les problèmes liés aux voyages dans le temps ça fout le bordel dans les narrations. Rien que le paradoxe du grand-père fait qu'on ne peut pas voyager dans le temps dans une même dimension.
Exemple : Votre femme meurt assassinée. Vous fabriquez une machine pour remonter le temps et la sauver. MAIS. Si vous la sauvez, votre moi du passé n'a aucunes raisons de fabriquer une machine à voyager dans le temps. Donc il ne remonte pas le passé et ne peut sauver sa femme.
Hors dans cet épisode, le paradoxe est traité n'importe comment parce que soit-disant ça va créer une seconde ligne temporelle. Et tu fais comment pour revenir dans la première ? Simple : Tu peux pas ( NON, on n'est pas dans le dernier film d'Avengers qui fait nawak avec les tunnels quantiques !)
C'est pour ça qu'on parle d'un double système de sécurité universel : Si tu voyages dans le temps, tu changes de dimension. Pratique car tu peux faire tout ce que tu veux sans que cela change ta vie. 2ème sécurité; si tu parviens à voyager dans la même dimension, les évènements seront inchangeables, quoi que tu fasses. Ils seront reportés, ce feront ailleurs, etc.
Bon second souci, j'ai deviné la fin assez vite (quand t'as 40 ans d'XP en matière de cinéma fantastique, tu connais vite les rouages de tels scénarios). Et donc on découvre que la gamine est déjà une psychopathe A CAUSE de ses parents qui abusaient d'elle (Oh là là paie ton twist original).
Hors la magicienne décide quand même de la buter...... Hors il aurait presque fallu remonter le temps encore plus loin, neutraliser ses parents, et ainsi éviter que la gamine devienne psycho.
Pourquoi ne pas l'avoir fait ?
Parce que fuck le scénario...

Dommage...
 
Sinon c'était joli. Mais les scénars de voyage dans le temps dans une même dimension, c'est toujours le bordel.

vendredi 27 novembre 2020

mardi 17 novembre 2020

MORNING MANGA ! L'ÉMISSION CAUSETTE DEVANT TA WEBCAM SUR L'ACTU. POP CULTURELLE NIPPONE !


Avec votre serviteur qui vous parle
des meilleurs animes du moments !
Have fun !


mardi 10 novembre 2020

LAY-ING - RED DRESS

Cela faisait bien longtemps que l'on ne m'avait pas demandé une dédicace de ce personnage. Car en fait au départ, je devais juste faire un p'tit dessin en noir et blanc pour un client. Et puis je me suis laissé un peu emporté par mes expérimentations graphiques. Alors le dessin est un peu de travers, je sais... Mais c'était rigolo à faire !

 
 

samedi 31 octobre 2020

ZOMBILLOWEEN 2020 [inked]


Et bon Halloween malgré les évènements actuels.
Quand on reproche aux geeks de fuir la réalité,
moi je réponds : "Vous avez vu la gueule de la réalité ?"



jeudi 15 octobre 2020

ZOMBILLOWEEN 2020 - SKETCH

 

Quand on est énervé, il faut parfois transformer ça en énergie créatrice, voilà pourquoi cette année, j'ai décidé de faire une illustration Halloween... un peu plus énervée que d'habitude ^0^ - A suivre...



dimanche 11 octobre 2020

LUPIN JONES 4!

 
 
Voici plusieurs dizaines d'années que le célèbre Lupin The Third traîne ses guêtres de cambrioleur génial à travers le monde ! Et pour son retour sur le grand écran, le revoici en 3D (et avec son vrai nom d'origine en France)! Mais pour quel résultat?
Dans les points positifs on constatera une très belle 3D à l'animation souple et ultra expressive, avec un jeu de matières et de lumières qui n'a rien à envier aux blockbusters américains du genre! Mention spéciale pour la musique du vétéran de la célèbre licence, Yujo Ohno, qui nous charme dés les premières notes de ses sublimes compositions rétro et endiablées! Pour rester dans la bande son, la version française est tout à fait honorable avec des acteurs impliqués et justes.
Et pour le reste... Il y a du pour et du contre...
Le scénario est plutôt classique et lorgne clairement du côté d'Indiana Jones 4 (en moins pire) et les nombreux raccourcis scénaristiques risquent d'en faire tiquer plus d'un. L'ensemble parait parfois un peu décousu, et quelques scènes de transition et d'explication auraient étés nécessaires pour fluidifier le récit. On sera satisfait par contre par les quelques twists de fin (oui, car il y en a plusieurs) rondement menés et complétant un puzzle ou les pièces avaient du mal à s'emboiter. C'est quelque part la marque de fabrique du réalisateur Takashi Yamazaki qui avait officié déjà sur le premier film 3D de Dragon Quest, lui aussi très décousu, mais se concluant sur une série de coups de théâtres très bien amenés également!
Et au niveau des scènes d'action, on est aussi dans le très correct, mais..... Mais clairement cela manque d'âme, de ce petit "quelque chose" qui accroche, qui fait que plusieurs années plus tard, Le Château de Cagliostro ou encore le Complot du Clan Fuma (deux excellents films 2D de la licence Lupin The Third) restent des classiques absolus d'inventivité et de fluidité de mise en scène déjantées et grandioses.
Et donc au final ?
Personnellement j'en ressort avec un sentiment de "sympa sans plus".
On sent clairement l'implication d'un réalisateur et d'une équipe qui a soigné au maximum tous les aspects formels d'un long métrage encore une fois visuellement somptueux, mais dont la narration et la mise en scène manque clairement de maturité et de fluidité. On sent que le long métrage s'adresse même parfois à un public jeune (et novice), certains gags sont un peu forcés, cul cul, mais en même temps certains combats au corps à corps sont particulièrement violents et percutants. Au final il en résulte un film en dents de scie qui réussi parfaitement sur certains aspects, manque clairement de folie, voir d'une "âme" propre un réalisateur visionnaire... Mais le film reste surtout généreux, d'une densité narrative impressionnante pour à peine 1h30 de métrage! Il tente, il essai, il échoue, il retente, il réussit, il ne fini pas la course au trésor premier, mais fier de sa performance... jusqu'a une prochaine fois ! Courage M. Takashi Yamazaki!

jeudi 1 octobre 2020

LE POINT (OC)CULTURE... AVEC LE BLEU DU CIEL!


Cela fait toujours plaisir de voir son œuvre citer dans une vidéo ludique sur YouTube, surtout des années après sa parution. Avec cette rétrospective sur les mythes de Lilith, on revient donc quelques secondes (vers la minute 22) sur ma BD Le Bleu du Ciel, ou j'évoque donc une Lilith vampirique ayant été la légendaire Marie Madeleine ^^
Merci à Gaelle Dray et Yvan West Laurence de m'avoir prévenu, pour le coup, je ne m'y attendais pas du tout... et ça fait chaud au coeur ^^
 


mardi 29 septembre 2020

COBAN TRIO


Si le trait ne me satisfait toujours pas, au moins je me suis bien amusé sur la mise en couleurs bien bling bling de ce dessin. Le projet de cette série animée est toujours en cours de recherche de producteurs, mais au moment ou je publie cette illustration, les retours récents sont du genre : "C'est joli, mais c'est has been". Merci, je suis au courant depuis 6 ans...
Mais bon pas grave, j'ai la chance de dessiner aujourd'hui pour mon plaisir, tant pis pour la reconnaissance. A savoir si maintenant je suis réellement has been ou vintage... Disons qu'il faut savoir s'en foutre.... Et c'est pas encore évident. Mais ça viendra un jour ^^