dimanche 1 mars 2015

LEONARD NIMOY - 1931/2015



On dit souvent que les fondements de la culture geek sont nés à la fin des années 70, avec Star Wars.
Mais en fait, dans le genre pop culture, on peut remonter jusqu'à la première série TV de Star Trek, dans les années 60 ! Spock serait-il alors la première vraie icône historique des geeks ? Difficile de donner une date précise et certains ne se gêneront pour taper du poing sur la table, pour imposer une pseudo date où tout à démarré (on peut remonter à la Guerre des Mondes de Georges Pal, voir jusqu'à Cyrano de Bergerac, pendant qu'on y est !).
Non, nous parlons ici d'une icône, la première de son genre. De celle qui lors d'une sortie, fut accostée par une jeune femme en pleurs, la suppliant de guérir son fils atteint d'un mal incurable. L'acteur à alors expliqué qu'il s'agissait d'un rôle de fiction et qu'il ne possédait pas de tels "pouvoirs". Ce à quoi la désespérée avait répondu : "Comment pouvez-vous le savoir, vous n'avez jamais réellement essayé ?!"

Là encore, certains esprits trop pragmatiques diront que la geekittude, c'est une fuite de la réalité. Mais la réalité nous donne t'elle envie de croire encore en elle ? Parlons réalité alors : si la science fiction ne sert à rien, pourquoi alors la première et très concrète navette spatiale américaine s'est elle appelé Enterprise, tout comme le vaisseau de Star Trek ? Par hommage évident des scientifiques ayant oeuvré sur l'engin, bien entendu ! Le rêve, n'est souvent que le prémices, le point de départ d'une réalité espérée, et parfois concrétisé.
Rappelons-nous encore de ce très sérieux scientifique interviewé au 20h, expliquant le pourquoi d'une station orbitale internationale (l'ISS). Il parle alors d'expériences, d'observations, etc... puis conclu avec un large sourire :"Eh, une station orbitale, c'est quand même bien la classe !" ^0^
Mr. Spock, avec son pseudo côté pseudo froid, était en réalité bien plus humain que certains cyniques où hypocrites actuels. Pince sans rire serait alors le mot plus juste, pour ce qui est encore pour certains, un exemple à suivre (merci à l'écriture de Gene Roddenburry au passage), et surtout un homme dont la gentillesse n'était pas de la science fiction, à en croire sa réputation.

Mais la science fiction à ses limites. Pas de Star Trek III pour Monsieur Spock. Que cela soit celui de 1984 où ses compagnons partaient à la recherche d'un moyen de le ramener à la vie. Ni de Star Trek III sous la houlette du producteur de lens flare JJ.Abrams. Non, un aller simple vers un monde où bien d'autres hommes ont déjà mis le pied pour une fois, dont Deforrest Kelley et James Doohan avant lui.

Adieu Monsieur Nimoy, au revoir Monsieur Spock. Merci encore une fois.

mardi 24 février 2015

Une première pour moi : LA BD HUMORISTIQUE D'ENTREPRISE !


Un exercice très particulier qui nécessitera encore pas mal de mises au point,  mais en tous cas, ça me change de mes récits d'aventures habituels. Et l'air de rien, croyez-moi, pour un profane du genre, c'est du boulot ^0^



lundi 23 février 2015


 
A croire que la maladie a eu raison aussi de ma concentration...
Je le sentais déjà vendredi, mais j'ai tenu le coup devant mes élèves (enfin je l'espère ^^;). Mais vendredi soir, je n'étais pas bien du tout. Ce qui m’a amené à annuler mes dédicaces de samedi.
Hélas, j'ai confondu la date de rendu du concours AVATAR avec la date des sélections. Mon fan art est parti trop tard il y a quelques minutes ce dimanche soir.
Et quand bien même le dessin n'était pas prêt à cette date (le 20 février), donc tant pis, j'ai manqué de temps. Normal, car j'ai préféré donner la priorité à mon travail rémunéré, aussi bien en tant que prof., et en tant qu'illustrateur auprès de mes clients. Et je ne le regrette absolument pas. Surtout que les idées pour mes prochains cours ne manquent pas.
Donc ce n'est pas grave, et pendant que j'écris ces lignes encore fiévreux (mais un peu mieux), je me sens fier et content d'avoir au moins fait un dessin que j'espère honorable. Je ne pense pas que j'aurais été sélectionné au vu des super champions participant à ce concours, mais cela faisait longtemps que j'avais envie de faire de genre de compétition, surtout à un niveau international et pour le fun avant tout !
Voici donc un extrait de mon dessin, en noir et blanc. Je vais peaufiner quelques détails, mais je le publierai prochainement en entier ici-même, en deux versions - couleurs et noir et blanc !
Soyez patient et à très vite !

lundi 16 février 2015

SAVOIR TOUT FAIRE AVEC PHOTOSHOP - FANTASY / SF


Ré-édition de 2 de mes tutos pour ce hors série disponible
actuellement en kiosques et librairies. Bonne lecture !


dimanche 15 février 2015

KORRASAMI - FAN ART - VERSION AVANT CLEAN

 
Bon j'attaque l'encrage cet aprem' !
J'espère finir à temps !
 
 

mardi 10 février 2015

LE CHRONIQUEUR EXPRESS : BIG HERO 6 - LES NOUVEAUX HEROS !



Résumé :
Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax le robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et sa population de l’infâme Yokai… (source Allociné)

Avis :

DISNEY à souvent tenté d'innover vers plus de maturité dans ses oeuvres, mais hélas, jusque dans les années 90, le succès public n'a jamais été au rendez-vous : FANTASIA, TRON, TARAM, BERNARD ET BIANCA 2, etc...
Alors quand on reproche à son créateur où à sa société d'avoir exclusivement infantilisé le dessin animé, je trouve cela franchement injuste. Alors, bien entendu, ils ne vont pas se lancer dans du trip d'auteur, du film gore ultra malsain, de la SF philosophique, etc... Mais bon, tout en faisant des gros blockbusters tous publics, parfois ils tentent des trucs. Et depuis un certain temps, parfois ça marche plutôt bien !
Après le très joli, mais scénaristiquement raté LA REINE DES NEIGES, DISNEY revient cette fois avec un long métrage 3D qui à son tour, "tente des trucs" plus matures et "burnés" que ses productions habituelles : On à des morts, on brise des tabous (le héro demande sciemment à son robot de TUER le méchant ! Une première dans l’univers Disney), on vire toutes les chansons pour n'en laisser qu'une seule sous forme de clip vidéo (très sympathique et de circonstance), et on les remplace par de nombreuses scènes d'action, aussi inventives que destructrices ! Seul petit bémol : une entorse scénaristique pour forcer un peu le happy end. Dommageable, mais bon... ça passe (voyez le film pour vous faire votre avis ^^)
Avec son univers alternatif montrant un San Francisco ayant fusionné avec Tokyo ('fallait trouver l'idée !), Big Hero 6 est un sympathique ride ! Trépidant, (très) beau, avec un mécha design soigné esthétique et fonctionnel (crée en partie par un Japonais ayant œuvré... sur Evangelion !), voilà un film réussi qui "à tenté des trucs"... et y à plutôt réussi (aussi bien auprès des critiques, qu'auprès du public semble t'il). Have fun !

dimanche 8 février 2015

LE CHRONIQUEUR EXPRESS : JUPITER ASCENDING !



Résumé : Née sous un ciel étoilé, Jupiter Jones est promise à un destin hors du commun. Devenue adulte, elle a la tête dans les étoiles, mais enchaîne les coups durs et n'a d'autre perspective que de gagner sa vie en nettoyant des toilettes. Ce n'est que lorsque Caine, ancien chasseur militaire génétiquement modifié, débarque sur Terre pour retrouver sa trace que Jupiter commence à entrevoir le destin qui l'attend depuis toujours : grâce à son empreinte génétique, elle doit bénéficier d'un héritage extraordinaire qui pourrait bien bouleverser l'équilibre du cosmos…

Avis :
Les Wachowskis sont fatigués et désabusés. Du moins c'est l'impression qu'ils donnent.
Déjà sur la forme, la mise en scène confonds clairement agitation et action. Triste de voir ceux qui avaient mis tant de passion à soigner les cadrages de leurs Matrix, faire du "téléfilm de luxe". Il n'y à qu'à voir la mise en image de la scène introduisant la famille alien de l'héroïne : des champs contre champs en gros plan, un plan large lambda de temps en temps. Merci au revoir.
D'après le célèbre youtubeur Durandal dont j'apprécie généralement le travail, ce film à été conçu pour donner un coup de pied au cul à la génération Y (celle née du début des années 80 à fin 90), pour leur dire "eh les gars, revoyez vos ambitions à la baisse sinon vous serez toujours malheureux. Vous voulez toujours plus ? OK, on va vous en mettre plein la gueule, et vous ressortirez lessivés parce que la quantité ne rime pas toujours avec qualité".
OK, cela serait visé juste si au moins Jupiter Ascending en mettait effectivement plein la vue. Mais ce n'est pas le cas. Pas un un seul instant, je n'ai poussé de "wow" durant le métrage. C'est joli, mais jamais réellement mis en valeur par une mise en image plate, abrutie par une écriture paresseuse et surtout TRÈS répétitive ! les 4 plus grosses scènes d'action du film sont basées sur le même schéma : Jupiter est capturée tour à tour par les 3 membres de sa famille, et à chaque fois, son beau héro va la délivrer. Et comme les réalisateurs n'ont plus la foi pour insuffler un tant soit peu d'épique dans leur clip vidéo, à chaque scène, ils mettent des explosions de plus en plus grosses. J'avoue que ça commence à faire illusion à la scène finale...

Quand au fond, il est d'une bêtise rare, se résumant à un simple : "Les pauvres sont concons, mais gentils, alors que les riches sont très méchants" Le summum étant atteint par la scène de fin qui délivre ce message malsain : "Eh toi le pauvre, tu veux devenir riche ? Mais nous aussi les riches on à des soucis, tu sais ? Alors laisse tomber, ça te plaira pas. Quoi, t'est dans la merde ? Eh bien sois heureux ! Y'en à qui n'ont même pas de merde dans laquelle patauger !"
Consternant, désabusé, blasé... Si les Washowski ont effectivement voulu donner une leçon à la génération Y, ils n'ont transmis surtout que leurs fatigue, leurs désillusions, leurs aigreur...
C'est triste.

mercredi 4 février 2015

LEGEND OF KORRA - Suite de mon croquis KORRASAMI




Et voilà la version 2, puis 3 de mon dessin.
Bon faîtes pas trop gaffe aux visages, ce sera plus
chiadé dans la version finale (penser à faire le visage
d'Asami un poil plus petit, d'ailleurs).
 
Vala vala....
 

samedi 31 janvier 2015

LEGEND OF KORRA - Korrasami fanart - Work in progress


Des années que je rêve de participer à un concours international de fanarts. Bon, j'ai aucunes chances vu la liste des dessinateurs qui participent (dont Artgem), mais j'm'en fous, je veux le faire pour le "sport" !
Voici donc un premier croquis, et qui sera bien entendu bcp plus poussé pour le final. Un final en couleurs, mais aussi en encrage comics comme je le fais maintenant.
Je l'ai également posté sur Facebook où je l'espère j'aurais des critiques constructives.