lundi 6 juillet 2020

LA BANDE A MICKEY


Deux nécro dans la même journée, on n'en demandait pas tant... et on n'en demande plus non plus...
Pour une fois, je laisse la plume à Régis Colléou, l'homme de l'ombre de nos soirées nanar à Paris !
"Comme certains d'entrevous le savent, Mickaël Pichet, dit Mickey s'en est allé voir si l'herbe est plus verte ailleurs.
Mickey, c'était le patron de la Cantada II, le lieu où nous avons fait les fous et passé des films déviants pendant 4 ans jusqu'à sa fermeture. Puis par ricochet, il nous a trouvé un nouveau lieu pour continuer nos délires.
Mickey était la seule personne que j'ai connu qui vous donnait une confiance totale. Il n'est jamais venu nous interdire quoi que ce soit, sur un film, une animation.
Pour moi, c'était le seul Punk maniaque que j'ai connu. Comment on se faisait engueuler quand on ne remettait pas tout à sa place dans les coulisses.
Adieu l'artiste et bon Kara-K.O. devant l'éternel..."


ENNIO MORRICONE [1928 - 2020]




Vous savez à quoi on reconnaît un compositeur "immortel" ?
Quand un gamin des années 2020 joue dans une cour de récré, et lorsqu'il mime un pistolero, il sifflote un thème d'Ennio Morricone... qui a plus d'un demi-siècle !
Ennio, c'était l'un des derniers porte-drapeaux de la musique de film à thème, de l'air de musique qu'on retient facilement et que l'on peut fredonner en sortant de la salle, et bien après ! Ennio était ainsi à l'aise avec le western, qu'avec le polar, ou encore l'héroïc fantasy, ou même la parodie de soi ! A une époque ou la musique de film est avant tout d'ambiance (et pouvant donner aussi de belles choses), la musique à thème est rare et précieuse.
C'est à ce moment là qu'il faut trouver des mots, une phrase d'accroche pour bien terminer un hommage, mais je me rends compte qu'en fait, chantonner, siffloter, fredonner, est peut-être la meilleure conclusion à un texte qui vous demande non pas de lire, mais d'écouter et de chanter.
So long, Ennio.
 
 

dimanche 5 juillet 2020

BLOODY WINDFALL - WORK IN PROGRESS


Suite du dessin de ma sorcière vu sur mon Facebook. Le résultat est loin d'être satisfaisant mais bon, j'ai fait de mon mieux... Il s'agit donc d'un "manga" pour un concours international organisé par le célèbre magazine japonais Jump ! Bien entendu, aucune chance que je dépasse ne serait-ce que les présélections, mais je le fais avant tout pour le panache. 12 Planches sont prévues. Restez connectées !



mercredi 24 juin 2020

lundi 22 juin 2020

JOEL SCHUMACHER [1939-2020]


Si dans la mémoire collective, il est le mètre étalon du nanar surfriqué avec ses films Batman, Joel a réalisé quelques jolies morceaux de pellicules comme Chute Libre.
Mais mon préféré restera 8mm. Une plongée abyssale dans la folie et dans le milieu du snuff movie, avec ses répliques cultes qui défient la morale même de notre société.
Ce film ne dénonce pas, il pose un diagnostic sans appel sur ce que l'être humain est capable de faire... parce qu'il le peut, parce qu'il le veut ! Sa scène finale m'a fait l'effet d'un électrochoc psychologique à l'époque, et plus de 20 ans après, il reste toujours aussi fascinant dans sa description du mal absolu; dans sa finalité expliquée sans pseudo psychologie, avec juste une petite réplique finale, cinglante, vraie, et qui plus est, encore aujourd'hui, résonne comme un coup de poing à la face d'une société moralisatrice qui cherche des responsables partout...
Manque de bol, la réalité n'est pas morale...




dimanche 21 juin 2020

BALLE PERDUE - CAUSE PERDUE ?


Le cinéma de genre en France, c'est une histoire compliquée... Suicidé par La Nouvelle Vague sous prétexte de faire du cinéma plus libéré et "réaliste", le 7ème Art français s'est enlisé dans une formule télévisuelle rodée, et il faut le dire : à succès. Joséphine Ange Gardien fait ses 5 à 8 millions de spectateurs par diffusion TV, et en streaming, Game of Thrones se faisait détrôner constamment par... Plus Belle la Vie ! Un producteur, c'est certes un artiste... mais c'est aussi un financier. OK, le Pacte des Loups à fait 5 millions d'entées à son époque ? Qu'importe, on préfère investir dans des comédies pouet pouet (parfois réussies il faut l'avouer, hein), et les spectateurs de toutes façons ne vont voir du cinéma de genre que lorsque c'est marqué Made in USA sur l'affiche...
A partir de là, il y a tout de même et toujours des aventuriers pour miser sur des outsiders. Avec Netflix, le joker de la VOD semble offrir alors de jolies occasion de briller pour certains cinéastes audacieux !
Et avec Balle Perdue, on peut dire que la pioche est bonne !
Avec sa durée d'1h30, le film se concentre sur une intrigue maligne et fluide, tout en faisant montre d'un talent certain pour ses scènes d'action (mention à la poursuite automobile finale!). Alors parfois les vieux démons du cinéma "réaliste" revient avec un manque cruel d'une bande son musicale venant rythmer un montage pourtant déjà efficace, une photo un peu random mais lisible, mais ces petites chipoteries ne parviennent pas à gâcher le plaisir évident d'un bon film d'action qui n'est pas que bourrin !
Est-ce que cela relancera un peu "le genre" en France?
Non j'en doute. Comme disait Pascal Laugier (Martyrs) :"un genre est fort parce qu'il est fort industriellement. Y'a Sergio Leon et Corbucci parce que y'a des centaines de westerns italiens".
Donc clairement, on n'y est pas encore. Pire : Comme disait un collègue :"Au moins le réalisateur de Balle Perdue aura peut-être des ouvertures à l'étranger."
Eh ouais.... "à l'étranger" est le mot clé.
Bon en attendant, ne boudez pas votre plaisir à voir un film d'action français réussi, généreux et indubitablement passionné !

BONNE FÊTE À TOUS LES PAPAS, À TOUS CEUX QUI ONT ENCORE LA CHANCE D'EN AVOIR UN.


Un jour, un collègue de travail m'a dit que tout était possible tant qu'il y a de la vie, seule la mort est inéluctable, qu'on ne peut rien faire quand celle-ci arrive. Si vous êtres fâché avec quelqu'un, rabobichez-vous avec/ Un cœur éloigné, contactez-le ! Je déteste les moralisateurs, c'est pas pour en avoir les travers aussi... Mais croyez-moi, dîtes "Je t'aime" à ceux qui peuvent encore l'entendre. Ne vous laissez pas avoir par les blasés de la vie et les cyniques, la France est championne du monde à ce jeu... Et y'a pas de quoi être fier, franchement. Alors Aimez, et surtout dîtes-le.
C'était la minute (assumée) du vieux con ^^

Auteur inconnu  (mais talentueux)


mercredi 17 juin 2020

YOKO CROFT - CROQUIS


Petit croquis de préparation pour une version "manga"
de la célèbre archéologue. Je vais écarter les deux visages
en fond, et pour le final, ce sera un crayonné poussé en A3.
À suivre ^^