lundi 15 juillet 2013

LE CHRONIQUEUR EXPRESS : KAMISAMA NO INAI NICHIYOUBI - Episode 1



"Joliment glauque" sont les premiers mots qui vous viennent à l'esprit pour cette nouvelle série TV dont le décalage "mignon/malsain" fonctionne sur le même modèle que le célèbre ELFEN LIED (le gore en moins, le malaise en plus)
Dans un monde post apocalyptique aux couleurs chatoyantes, où les fleurs des champs s'épanouissent sous un soleil radieux.... La mort n'existe plus ! Dieu à déclaré peu avant que l'homme étant un échec, il l'abandonne et ne lui accorde plus la mort que par l'intermédiaire des "Fossoyeurs". Des gardiens de cimetière en quelques sortes, seuls capables de vous donner le repos de l'âme en enterrant le zombie que vous deviendrez inévitablement. Toute mignonne, la petite Ai du haut de ses douze ans, est la fossoyeuse d'un charmant village. "Ouf, j'ai fini de creuser les 47 trous pour tous les villageois... Que vais-je faire demain ?"
Et là encore, on est dans l'optimisme, la joie de "vivre", il faut attendre l'arrivé d'un étrange personnage en fin d'épisode pour que tout le scénario évoqué plus haut se retrouve remis en question ! Où l'art de faire un cliffhanger 100% efficace qui vous décroche la mâchoire, façon Usual Suspect (en gros on vous ballade pendant 20 minutes pour vous asséner une révélation finale qui vous mets KO - Et ce n'est que le premier épisode !).
Graphiquement, le titre aligne un chara design académique mais très soigné et détaillé, soutenu par de superbes couleurs ocres et "chaleureuses". Une ambiance champêtre presque surréaliste en constant décalage avec un scénario qui annonce un road movie passionnant !
Sans doutes une des meilleures surprises de cette année, en espérant que la suite soit aussi haletante que cette introduction très réussie !