vendredi 18 septembre 2009

BIENVENUE A NEO-VENEZIA - QUAND LA REALITE REJOINT LA FICTION...




Les mondes du futurs nous font parfois cauchemarder, mais aussi rêver. C'est le cas du manga d'ARIA (et sa préquelle AQUA) de Kozue Amano. Un récit d'introspection poétique et envoutant au cadre pour le moins original ! En effet dans le monde d'AQUA, la science fiction abandonne ses habituels vaisseaux spatiaux, ses éternels rayons lasers et ses sempiternels aliens belliqueux au profit d'une jolie ballade au fil de l'eau...


En 2151, suite à sa terra-formation, la quasi-totalité de la surface de la planète Mars est recouverte d’eau ! 150 ans plus tard, ce nouvel Eden rebaptisé Aqua a pour capitale Neo Venezia, réplique de l’antique Venise alors disparue… À l’image du Japon actuel, cette nouvelle civilisation allie traditions millénaires nippones et occidentales (Carnavals, temples Shintos, etc…) et hautes technologies.

La capitale est un haut lieu touristique dont les plus beaux symboles sont les Ondines, magnifiques gondolières guidant les voyageurs. Chacune appartient à une Compagnie dirigée symboliquement par des chats aux yeux bleus, traditionnellement porteurs de chance. Le président Aria, un chat bedonnant et gaffeur, « dirige » ainsi la compagnie portant son nom et accueille alors la jeune Akari Mizunashi pour son long apprentissage d’Ondine. Akari est une jeune fille rêveuse et romantique, et d’une gentillesse appréciée par tous. Elle est formée par l’une des plus célèbres Ondine d’Aqua, Alicia Florence, dont la nonchalance cache une incroyable dextérité de Gondolière.




Tout au long de son initiation, Akari explore les canaux de Neo Vanezia menant vers des merveilles architecturales hors du temps, de nouvelles rencontres, voir des dimensions parallèles à la rencontre de Cait-Sith, le Dieu des chats peuplant la cité et dont les origines légendaires se perdent dans l’ancienne Écosse ! Selon Alicia, Cait-Sith serait l’âme même d’Aqua, celui-ci semblant alors donner sa bénédiction aux efforts d’Akari.



Cependant, le principal talent de notre héroïne est surtout de se faire rapidement nombres d’amis comme Aï, une petite fille spécialement crée pour la série animée tirée du manga (52 épisodes !). Nous avons donc Aika Granzshesta, une jeune apprentie Ondine « grande gueule » cachant son manque de confiance en soi, dut au fait qu’en plus de sa formation d’Ondine, celle-ci devra hériter de la compagnie appartenant à sa famille ! Une pression allégée par sa formatrice Akira Ferrari, une Ondine au caractère orageux, sévère mais juste.


Il y à aussi Alice Caroll, une autre apprentie d’apparence froide mais qui ouvrira son cœur petit à petit à ces nouvelles amies. Sa formatrice est la curieuse Athéna, une gondolière de légende, maladroite et lunatique, mais à la voix d’ange. Citer toutes les rencontres de nos héroïnes serait vains en si peu de lignes. Arrêtons-nous donc là pour conclure que le message principal de ces belles rencontres serait : le bonheur, c’est l’autre…

Si certaines œuvres donnent parfois des leçons de vie avec des héros affrontant de terribles épreuves pour devenir plus fort, Aria préfère donner de véritables leçons… de bonheur ! Pour nos futures Ondines, devenir adulte n’est pas synonyme de renoncement aux simples plaisirs de la vie, mais simplement de surmonter son pire « ennemi » : soi-même. Doutes, peurs, ignorance, tels sont les limites qu’elles subissent avant de les dépasser ! Même nanti d’un cadre idyllique, Aria n’est jamais larmoyant, ni infantilisant. Ses histoires sont une invitation à voir la vie de façon positive, et à chercher le bonheur dans les moindres détails de la vie quotidienne : une brise d’air, un chocolat chaud sur une terrasse, un simple sourire de l’être aimé, etc… Pas de philosophie de comptoir, juste de beaux dialogues sur le sens même de la vie et de l’entraide, le tout dans un univers contemplatif et zen, architecturalement baroque et semblant sortir d’un rêve de Levis Caroll (Alice au Pays des Merveilles).



Pourquoi vous faire partager ce coup de coeur manga (qui plus est pas si récent que ça ^^)? Parce que comme le titre de ce poste l'indique, la fiction rejoint parfois la réalité. non, ne rêvez pas, il n'y à pas encore de voyage sur Mars de prévue dan sun futur proche ! Mais déjà, la première femme gondolière de Venise va faire ses débuts prochainement sur la célèbre lagune !
C'est en effet la première fois depuis près de 900 ans, presque un millénaire pourrions-nous dire, qu'une femme accède à ce poste maritime ! Giorgia Boscolo est fille de gondolier et depuis l'âge de 7 ans, elle rêve de tenir la barre des célèbres gondoles de Venise. Chose acquise maintenant à à peine 23 ans ! Certains de ses plus vieux collègues se réjouissent d'ailleurs du changement et Giorgia espère à coup sur n'être que la première d'une longue liste de candidates à venir.
En tous cas, je souhaite bonne chance à cette valeureuse future "gondolière" !


C'est sur, le costume actuel de gondolière est bien moins
seyant que celui porté par les Ondines d'Aqua.
Mais il faut un début un tout,non ? ^0^

NOTE : Évoquée plus haut, la superbe série TV animée de ARIA est composée de 3 saisons successives : Aria The Animation, Aria The Natural, Aria The Origination. Attention, cette dernière saison n'est pas une préquelle et se situe bien APRES les deux autres saisons. C'est pourtant cette série qui est sortie la première en France en DVD chez l'éditeur KAZE. Pourquoi ? Dans sa politique de lutte contre le piratage sur internet (donc le fansub ^^), KAZE essaye d'acheter le plus rapidement possible certaines licences de séries récentes. Hélas, le spectateur lambda aura bien du mal à accrocher à cette série si celui-ci n'a pas vu les deux premières ! Reste que la lecture du manga pourra à la rigueur palier temporairement cet handicap, en attendant la sortie possible des deux autres saisons en France... Un jour...
NOTE2 : Ce post est composé d'extraits d'un de mes articles paru dans Animeland, avec leur aimable autorisation.