vendredi 28 août 2009

TSUNAMI NIPPON ! KAZE ET ASUKA RACHETES PAR LES JAPONAIS !


La nouvele fait l'effet d'un raz de marée médiatique depuis ce matin sur le net !
KAZE, l'un des plus gros éditeur/distributeur de DVD made in Japan et ASUKA, jeune maison d'édition de mangas viennent d'êtres rachetés par deux géants de l'animation et du mnaga nippon : Shogakukan, Inc., Shueisha Inc. et Shogakukan-Shueisha Productions Co., Ltd.!

Reprenons dans l'ordre chronologique : Ce n'est plus un secret pour aucuns lecteurs de mangas où toute autre personne s'intéressant un tant soit peu à la culture pop nippone, La France est le second consommateur mondial de mangas ! Fort de ce potentiel commercial dont les générations de consommateurs ne cessent de se renouveler depuis près de 40 ans (qui à dit déjà que le manga était une mode passagère ?), nombreuses furent les rumeurs affirmant que les géants du manga nippons étaient friand de ce vieil adage : "On n'est jamais mieux servi que par soi-même !"
Autrement dit : "pourquoi déléguer la vente de nos licences mangas et d'animes en Gaule alors qu'il serait plus judicieux de le faire nous-même ?" Certes l'idée se tient mais s'implanter dans un pays n'est pas chose aisé. On ne parle pas d'un simple déménagement de locaux d'une contrée à l'autre. La solution la plus simple que chacun des acteurs majeurs de l'édition en France pressentaient était alors un rachat made in Japan d'une société ayant déjà pignon sur rue ! Après moults tâtonnements, voilà qui est fait !
En gros, imaginez qu'Apple se paye Square Enix, que la Warner Brothers se paye Europa Corps de Besson, où encore IBM s'offrant Ubisoft et vous comprendrez peut-être mieux la portée même de cette information !

Voici donc pour la news officiele. mais qu'en pense donc le propriétaire de ce blog ?
Eh bien tout d'abord sur le net, certains fans s'affolent et annoncent déjà la fin d'un monde (avant 2012 ? ^0^) avec de forts possibles renforcements d'actions en justice contre les sites de scantrad (mise en ligne de mangas traduits par les fans pour des fans) et fansub (même chose mais pour le dessin animé, notamment nippon), et contrôle des images diffusées sur le net via les sites d'informations pros où amateurs (comme ce blog par exemple).
Je ne me lancerais pas dans un énième débat sur la liberté de la presse française (pro où amatrice) où sur la piraterie, il faudrait pour cela réquisitionner les 10 prochaines pages de ce blog... et j'ai une BD à faire moi en attendant ^0^. Car après tout, si pour une fois on pensait positif ? Je sais que la mode actuelle est à la morosité ambiante suite à la fameuse crise financière, mais pour une fois, voyons le bon côté des choses.

Il est encore trop tôt pour dire ce que l'évenir de cette incroyable "fusion" va nous réserver (qui à dit un Supersaiyan ? ^0^), mais une chose est sûre : Tsunami où vaguelette, une nouvelle ère va débuter sur le marché du manga et de l'anime nippon français ET Européen (n'oublions pas que la France accueille aussi le plus grand salon Européen dédié à la culture nippone : JAPAN EXPO. d'où une position géographique européenne non négligeable).
Concrètement et en dehors de toutes spéculations hasardeuses, voici deux prévisions quasi certaines concernant la tactique à venir du mastodonte ainsi né:
1-Un plus grand choix de licences (de qualité ?) mangas, animes et Goodies (produits dérivés) en France, et plus largement en Europe ! Mais à quel prix ? Est-ce que cela sera comme la vente des fruits et légumes directement du producteur au consommateur en France, avec des prix cassés mais qui satisfasses tout le monde paradoxalement ? Asuka va t'il récupérer des licences d'autres éditeurs ? Idem pour Kazé ? Pour le moment, la politique éditorial edes deux éditeurs semble inchangée... mais pour combien de temps ?
2-Co-exploitation franco-nippone de la toute nouvelle plateforme télévisuelle payante KAZE sur le bouquet ADSL FREE (avec pas moins de 10 000 heures de programmes en réserves !) Va t'on alors avoir droit à des séries TV ultra récentes, des avant-premières en France ? Plus de VF où de VO sous titrés (si la VF est bonne, je suis preneur. Par exemple celle de XXX Holic est excellente !)? Là encore, c'est le flou car la chaîne est encore visible gratuitement pour quelques jours. Tout dépendra donc peut-être aussi du nombre d'abonnés, et de leurs profils (âge, sexe, goûts, etc...).
Rien que ces deux points sont porteurs d'espoirs en matière de claquage de fric inopinés de notre part non ? Rêvons même ! Car après tout, un partenariat peut aussi aller dans l'autre sens. Comme au temps de l'âge d'or des co-productions télévisuelles franco-nippones des années 80 (Les Cités d'Or, Ulysse 31), on peut se mettre à rêver de l'exportation de nos talents gaulois vers le Pays du Soleil levant sous forme de BD, d'animes, de jeux, et que sais-je encore ?

Suis-je naïf au point de croire que de cette alliance va naître un monde merveilleux où le talent de chacun s'exprimera au grand jour ? Bien sur que non... mais ce serait chouette quand même ,non ?

Pour le communiqué de presse officiel, les noms des
futurs grands pontes, et l'historique de cette transaction,
je vous invite à consulter le site suivant : manga-news

7 commentaires :

Kaamos a dit…

De toute façon, les japs auraient monté une boite en France, Kaze et Asuka n'ont fait que s'éviter de disparaitre et aux japs de s'embêter a installer l'infrastructure. Parce les amateurs de japonimations se diront "vaut mieux aller voir la boite japonaise officiel plutôt que la française"

Je dis pas ça avec mepris ou ché pas quoi parce qu'en fait j'y connais rien, c'est juste le raisonnement que je suppose. Moi m'en fou j'ai envi de proposer un projet de BD à Ankama et un autre chez Delcourt (vi pas soleil pour le moment)

Axel Terizaki a dit…

Ils se payent aussi Anime-Virtual par la même occasion, mais bon les analogies genre IBM qui achète Ubisoft c'est du grand n'importe quoi, ça n'a rien, mais alors rien à voir du tout.

On est ici dans un cas où les japonais souhaitent simplement faire sauter les intermédiaires. Ubisoft fait quoi pour IBM? Rien, ils ne travaillemtn même pas sur la même chose.

A part ça, ça va rien changer du tout, du moins pour le moment, ce qui est plus inquiêtant c'est les licences qui vont être distribuées ici et voir si d'autres groupes japonais comme Kadokawa vont eux aussi tenter de s'implanter

KARA a dit…

KAAMOS :
J'attends de voir tout même leurs produits avant de me prononcer. Mais pour le moment, il n'y à pas de changement de politique éditoriale chez les deux boîtes concernées. Cela se fera au fur et à mesure à mon avis.
je reste en relation étroite avec leurs attachés de presse au cas où ^^.
Quant au dernier chapitre de mon post, comme je l'ai dis, c'est pour le moment un doux rêve, une extrapolation TRES lointaine à mon sens. Donc en attendant, bonne chance pour tes démarches chez Ankama et Delcourt !

AXEL TERIZAKI:
Oui Anime Virtual fait aussi partie du "package" ^^.

L'analogie Ubisoft-IBM, je l'ai faîtes surtout pour la taille des boîte, pour montrer l'importance que donnerait une fusion entre deux mastodontes dans leurs domaines. De plus, Ubisoft et IBM bossent sur le même support : l'informatique.
De plus, OK les japonais veulent faire sauter un intermédiaire. mais imagine qu'ils veulent se lancer dans un domaine typiquement français dans lequel ils n'ont aucunes expérience. Bin c'est pareil si par exemple IBM veut se lancer dans le jeu vidéo !
Utopiste ?
Et alors y'à 15 ans, qui aurait imaginé Microsoft lancer une console de jeux ? Qui aurait vu dans les années 80 Sony se lancer dans les consoles de jeux à part Nintendo ^0^ ?) et devenir quasi leader sur le marché à un moment avec la PS2.

Ce genre de "fusion" entres grosses boîtes se faisait encore y'à pas si longtemps dans le domaine du cinéma : Une grosse maison de production qui se paye une société d'effets spéciaux afin de diminuer ses coûts de trucages numériques.

Quant à savoir si d'autres groupes comme Kadokawa vont s'implanter, faut voir.
A mon avis ils vont d'abord voir comment se débrouillent les gars de la Shogakukan. Parce que bon c'est pas leur premier essai aux japonais en terme d'implantation en France. Bon, là c'est sur, ils partent cette fois avec un GROS avantage avec Kaze dans la poche.
Et au niveau des licences, par exemple pour Kadokawa, cela risque d'être le bordel s'ils veulent de nouveau les contrôler en France. Les films d'Arslan sont chez BlackBones, mais le film de X est chez... Kazé justement !^0^
Bonne chance ! ^0^

ed a dit…

je vois pas ce que fait apple et square-enix dedans! a la rigueur microsoft qui rachete square ok... mais apple??

sinon je rejoins axel, a court terme ca va rien changer, les nouvelles licences iront surement chez les editeurs fraichement rachetés et a plus long/moyen terme, une fois les contrats arrivé a terme, les series fleuves de shonen jump iront logiquement aussi chez ces editeurs...

maintenant voir arriver des goodies ou autre truc "nouveaux" je crois pas, si ca aurait marché avant, on l'aurait deja eu... non?

maintenant ce qui pourra etre drole, c'est effectivement s'ils attaquent aux pirates...^^
les editeurs FR, n'ont jamais osé, on verra pour les japonais =)

KARA a dit…

Bin imagine qu'Apple se lance dans les consoles de jeux, où même dans l'édition de jeux. Pourquoi ne pas s'offrir alors un éditeur de jeux ?
Là encore, c'est un exemple de "grosseurs" de boites, c'est tout.
C'est un peu "gros" je sais comme comparaison mais là encore c'est pour donner une idée. C'est comme le slogan de Perfect Blue :"Le film qu'aurait fait Hitchkok s'il avait travaillé pour Disney !" Oui c'est très gros comme analogie, mais dans la tête du grand public, cela résume bien le propos du même de l'ambiance du film. Ensuite on affine bien évidemment. C'est comme comparé Disney à Miyazaki, Mamoru Oshii à Bergman, Dassault et Renault, etc...

Concernant la politique à moyen terme, c'est clair que rien ne va changer dans l'immédiat. Cela ne va pas se faire du jour au lendemain, c'est sur.
Quant aux "nouveautés", faut voir aussi. Certains sur les forums commencent à rêver sur un "Shônen Jump" à la française. Je demande à voir vu que les magazines de prépublications n'ont jamais vraiment percés en France. De l'aveu même de Pika, son magazine de prépublication était vu par les lecteurs tout au plus comme un "catalogue" de titres. De même la tentative des Humannos à fait long feu aussi (en même temps, ce n'était pas du "vrai" manga made in Japan, donc bon...).

Ensuite en ce qui concerne les pirates, je leur souhaite bien du plaisir ! Cela ne sera pas une tâche aisée.

ed a dit…

en fait un shonen jump pourrait marcher mais si et seulement si, il est calqué sur le modele japonais, c'est a dire un grand format type A4 avec 500pages de manga a succes fort (je suis sur que pas mal de lecteur acheterait rien que pour avoir les nouveux chapitres de naruto ou bleach etc, toute les semaines) et surtout calqué sur le prix japonais, c'est a dire 230yen soit entre 1,50euro et de deux euro selon le taux de change, la ca pourrait marcher

mais vu que les franchises sont chez differents editeurs et que vendre un 500pages grand format a moins de 2euro est juste pas possible j'imagine en france... y a quand meme tres peu de chance que ca arrive

KARA a dit…

Oui c'est ce que je voulais aussi préciser dans mon commentaire précédent : Un "shonen jump" à la française ne pourrait marcher que si le prix est très attractif comme au Japon. Hors comme tu le dis toi-même, je pense aussi que ce sera impossible en France, où au mieux très difficile ! Les coûts d'impression, de production, et de distribution sont très différents entre la France et le Japon.

Il y aurait peut-être l'astuce de la BD numérique avec un abonnement pour du streaming. Mais là encore, la concurence du scan trad pirate et surtout gratuit fait que ce genre de modèle économique me semble difficile à mettre en place... Mais pas impossible.


Bref, y'à encore du boulot. Et vu la crise, on va pas s'en plaindre ^0^