lundi 26 novembre 2018

BERNARDO BERTOLUCCI [1941-2018]


Bernardo était un homme plutôt rare, pas de ceux qui viennent à l'esprit des cinéphiles en quêtes de films grandioses aussi bien dans l'espace que dans l'émotion.
Sa trilogie sur l'Asie/l'Orient (Le dernier Empereur, Little Bouddha et enfin Un Thé au Sahara) aura pourtant marqué son époque. Et plus personnellement son Little Bouddha et son Keanu Reeves impérial, ses messages simples mais subtils la vie, la mort, la spiritualité, etc.
IL faisait ce genre de film que l'on regarde à nouveau 20, 30, ou même 40 ans après, qui n'ont pas pris une ride que ce soit artistiquement, thématiquement, ou émotionnellement.
Merci Bernardo d'avoir influencé ma vision du monde et de la spiritualité....