mardi 6 janvier 2015

LE CHRONIQUEUR EXPRESS : JUNKETSU NO MARIA (déconseillé aux -13 ans)




Résumé: L’histoire nous entraîne dans la vie de Maria, une puissante sorcière vivant pendant la Guerre de Cent Ans qui oppose la France à l’Angleterre. (1337~1453)
Maria décide de protéger le village où elle vit. Invocation de Dragons, charmes sensuelles des Succubes, elle utilise tous les pouvoirs dont elle dispose pour éviter les conflits dans la région.
Mais le Ciel ne voit pas d’un très bon œil qu’une sorcière s’immisce dans les affaires des humains et envoie donc un Chevalier céleste du nom de Ezekiel pour la surveiller.
(source - Adala-news)

Le manga "Junketsu no Maria: Sorcière de gré Pucelle de force" de Masayuki Ishikawa a débuté en 2008 aux éditions Kodansha et dénombre un total de 3 tomes reliés, au Japon.
La suite, Junketsu no Maria exhibition, a débuté en Juillet 2014 et dénombre un total de 1 tome relié, au Japon.

Staff Animation :
Mangaka : Masayuki Ishikawa (Moyashimon)
Studio : Production IG
Réalisateur : Goro Taniguchi (Code Geass Lelouch, GUNxSWORD, Scryed)
Scénariste : Hideyuki Kurata (Grisaia no Kajitsu, Ore no Imouto, Tokyo ESP)
Character Design : Yuriko Chiba (Sacred Seven, Planetes, Brave Story Movie)
Directeur Artistique : Shigemi Ikeda (My Teen Romantic Comedy SNAFU, High School DxD, Basilisk)
Musiques : Masato Koda (Arpeggio of Blue Steel, Mahou Sensou)

EPISODE 1
Bin plutôt sympa.
Un contexte plutôt original pour un anime nippon.
Le personnage de Maria est sympathique dans son rôle de sorcière ayant "un grand pouvoir impliquant de grandes responsabilités". Visuellement, le style semi cartoon est maîtrisé, dynamique, plutôt joli. Bon rien que sa copine la succube est un pur produit d'appel fan serv. L'héroïne dort à poil (ça sert à rien mais bon, si ça fait plaisir aux otaks...). Et le tout est animé tout à fait honorablement.

Bonne petite surprise que je regarderais rien que pour le contexte "historique" et le perso de Maria qui attire de suite la sympathie dans sa scène d'introduction.... disons rigolote ^0^