lundi 28 avril 2008

LA POESIE GRAVITIQUE...

En cette saison, les fleurs de cerisiers bourgeonnent et répandent leurs pétales sur mon chemin menant de mon domicile à ma gare de banlieue...
Elles forment un doux tapis rose et coloré contrastant avec le ciel gris et morne de cette soirée...

Seul problème :

Quand il pleut, ce doux tapis se tranforme en une VERITABLE PATINOIRE !!!
Résultat, je me suis initié aux patins à glaces alors que je ne porte que des chaussures de ville !

Où quand les lois de la gravité et l'humidité peuvent ramenner à la dure réalité du bitume des trottoirs le promenneur que je suis...