vendredi 10 août 2018

PRÊT, JOUEUR UN ?




Je profite de la sortie vidéo récente de Ready Player One pour enfin faire un retour personnel sur ce film qui m'a laissé un sentiment de "mooouuuuaaaiiis....."
Alors c'est joli, c'est pété de fan service intelligent et à propos, c'est efficace, mais bon.... Si certains hurlent au classique instantané qui fera date dans le cinéma, grand bien leur en fasse ! Mais me concernant, j'ai d'abord vu "un film malaisant d'un vieux nostalgique (et je reste poli) qui tente de faire du cinéma zyva top branchouille pour Djeunz".
Avec son discours mi figue mi raisin comme quoi la virtualité c'est cool, mais pas trop, j'ai l'impression d'avoir vu un film sortant 20 ans trop tard ! Même si il y a 20 ans, cela aurait été beaucoup plus dur à réaliser certainement, hein.
Déjà les références aux années 80, comme un coup de coude aux jeunes pour leur dire que "eh, les eighties, c'était cool !" m'a semblé encore une fois malaisant (malgré l'insertion de références plus actuelles), parce que quand je discute avec mes élèves de 17-25 ans, bin désolé, mais ils ont LEURS propres classiques issus des années 2000 (désolé si ça vous défrise les quadras). Alors OK, certains trouvent très cool nos classiques à nous les dits quadras donc, mais bon, il n'y a pas que ça.
Ensuite la première scène d'action que "tout le monde kiffe", à savoir la course automobile, je n'y ai vu qu'un enchainement de plans fatigants parodiant Michael Bay. Sauf que... Bin Micheal Bay c'est fun. C'est con. Mais c'est fun. Là ça m'a juste fait dire "Wow, WOW, calme toi Steve ! On sait que c'est cool les plans séquences en caméra virtuel mais oooooooohhhh, calme toi !!" Et effectivement, cela s'est calmé par la suite.
Enfin la technologie utilisée dans le film me concernant est complètement has been ! Franchement, j'avais l'impression d'être dans Le Cobaye avec Pierce Brosnan, plus de 20 ans en arrière ! Quand on a bouffé du Serial Experiments Lain, du Matrix, et surtout du Sword Art Online... Non quoi...
Alors on va me dire que c'est pour appuyer l'interaction réelle+virtuelle. Sauf que ça marche pas ! Sérieux, vous voyez les mouvements réels des personnages et ce que ça donne dans leurs mondes virtuels ? Ça n'a pas de sens ! Genre les mecs courent dans des plaines virtuelles de plusieurs hectares, alors qu'ils sont dans des réelles ruelles... et personne se bouffe un mur ??? Non, quoi !

Bon malgré cela, je le répète, j'ai apprécié. La scène finale était cool, la partie Shining était excellente ! Passer du fun à l'horreur en quelques secondes, y'a que Spielberg pour nous en mettre plein la vue à ce niveau là, pour le coup ! Les FX étaient réussis, y'a plein d'idées visuelles comme le musée de l'enfance du concepteur de l'Oasis (bon par contre la caricature du geek asocial et déglinguée des années 80, j'ai moyennement apprécié.... mais bref...), le visuel des différentes épreuves, etc.

Bref, j'ai passé un bon moment... à défaut d'être un moment mémorable...