vendredi 26 mai 2017

ROGER MOORE - 1927-2017


Dessin de Maëster

Résumer la carrière d'un acteur à un seul rôle emblématique est caricatural et peut-être même réducteur. Mais au final, qu'il ai joué un célèbre espion, un justicier princier, ou encore un vieux loup de mer, Roger était porteur d'une philosophie simple et efficace : le gentil contre les méchants. Il était l'espion des bonnes causes dans un monde simple en noir et blanc, un justicier flegmatique qui alliait classe et vision compréhensible d'une société aujourd'hui trop complexe pour nous tous. Roger, c'était donc l'évident gentil contre les méchants identifiables, le représentant d'un monde idéal, certes naïf et parfois même injuste selon son camps et son pays.
Aujourd'hui, tout est plus complexe. Cela l'a toujours été en fait. Mais lui simplifiait la chose en nous donnant bonne conscience, en nous faisait croire que tout pouvait se résoudre avec panache, classe, humour, et happy end de rigueur. Avec son départ, c'est encore un morceau, non pas forcément de notre enfance qui part, mais de notre innocence en un monde plus limpide, plus évident, moins torturé qui disparaît.
Merci Roger. Vous aurez peut-être fait rire beaucoup de vrais espions... Mais quels espions n'auront pas rêvé de vivre en vrai vos aventures, au final ?