lundi 4 janvier 2016

LE DERNIER GENDARME



Michel Galabru nous a quitté à 93 ans.
Un âge "inévitable" comme l'a suggéré le réalisateur J.P Mocky. Déjà les hommages pleuvent sur les chaînes d'information, et l'on souligne avant tout l'homme qu'il était : truculent, généreux, modeste, bon vivant, bourru mais pas renfrogné, etc...
De sa filmographie, ses pièces de théâtre, ses interviews, je retiendrais surtout ses passages... Aux Grosses Têtes ! L'on découvrait un véritable showman, de celui qui est capable de vous faire hurler de rire en vous racontant sa vie, la vie !
Ainsi donc, de sa vie dans les films, je retiendrais surtout le film de sa vie ! Une comédie parfois douce-amère, grivoise, sincère, jamais démonstrative, et surtout avec cette lumière dans ses yeux malicieux. Celle de celui qui sait qu'il vient de vous décrocher un sourire, un rire, une joie...
Merci Monsieur Galabru.