vendredi 26 décembre 2014

AVATAR, LA LEGENDE DE KORRA - UN FINAL HISTORIQUE (?)


 
Il y a des événements marquants dans l'histoire de la télévision américaine qui peuvent avoir une répercussion parfois considérable sur la pop culture mondiale. Et le final de la saison 4 d’AVATAR, La Légende de Korra, marque clairement de son empreinte cette histoire !

Tout d'abord, je n'ai pas encore vu cette fin, car m'étant fait spoiler celle-ci "grâce" à internet (les fans de Game of Thrones savent de quoi je parle). Mais ceci est dans mes intentions, ne serait-ce que parce que je suis un grand fan de cette œuvre, que je considère comme étant l'une des meilleures séries d'action/héroïc fantasy/steampunk de ces cinq dernières années. Mais maintenant que je "connais" cette fin, je pense qu'il est bon de revenir dessus, ne serait-ce que pour marquer le coup, justement.




-SPOILER ! Je vous déconseille de lire ce qui suit,
si vous n'avez pa vu la fin de cette série.
(Mais c'est vous qui voyez, hein).

"Korrasami", c'est le terme plusieurs fois employé par les nombreux fans sur le net, illustrant les nombreux screenshots de la scène finale du dernier épisode.

Bien que mes connaissances dans le domaine soient limitées à quelques grands "classiques", je pense (corrigez-moi alors si je me trompe) que Korra et Asami sont officiellement le premier couple lesbien de l'histoire des séries TV animées jeunesse américaines ! Une pensée qui se confirme selon les différentes sources consultées sur le net (dont celle-ci).

Non, ce n'est pas un fantasme de fan, même si le plan final montrant le désormais célèbre couple fasse dans la symbolique visuelle très explicite. Un plan final expliqué officiellement par les réalisateurs de la série, histoire de dissiper les derniers doutes des fans encore septiques !

Bien sur, les habitués des productions TV nippones hausseront les épaules en citant nombre d'œuvres montrant des personnages homosexuels (masculins ou féminins) - Que ceux-ci soient illustrés avec "justesse" ou comme "fantasme pour otakus homme ou femmes hétéros". Mais replacez La Légende de Korra dans son contexte : il s'agit d'un dessin animé télévisuel américain pour un public ado (voir 9-10 ans officiellement pour la saison 1 !).  Assurément, c'est un évènement qui marquera longtemps les esprits. Il suffit de voir les nombreux sujets florissant sur le net depuis la diffusion du fameux épisode, fin décembre 2014, ou encore les démonstrations des fans se filmant en train de regarder cet incroyable final.

Au départ, le personnage d'Asami devait être une méchante de base, complice de son père, un riche industriel luttant contre les Maîtres des éléments. Puis celui-ci est devenu plus complexe, pour se ranger au final du côté des héros. Devenue la meilleure amie de Korra, l'héroïne, leur relation fusionnelle a fait couler beaucoup d'encre parmi les fans. Certains n'ont pas attendu cette fameuse scène finale pour fantasmer. Mais nul n'avait oser imaginer que Nickelodeon, le producteur de Bob L'Eponge ou encore Mon Petit Poney, puisse franchir le pas !

Certains disent d'ailleurs que les réalisateurs ont voulu faire plaisir aux fans en "improvisant" ce final. Pourtant, d'après leurs dires, la relation des personnages débouchant sur ce final était logique. C'est juste que réalisant une série TV US pour ados, ils se sont auto-censurés. Et au moment de concrétiser le dernier épisode, le réalisateur Bryan Konietzko se demanda s'il fallait au final franchir le pas, histoire de ne pas se dire dans 20 ans : "J'aurais du le faire !"

La Légende de Korra est certes une magnifique série d'action grandiose, oui, elle est pour ados, mais elle parle également de guerre, de justice, de tolérance, de mort violente, de spiritualité, de prise de responsabilité, de politique, et donc pourquoi ne parlerait-elle pas de sexualité ? Qu'importe votre avis sur la question, celle-ci est enfin abordée dans une série TV animée américaine jeunesse et est déjà sujet à des débats passionnés sur le net. A vous de voir si vous voulez y participer...

Et comme dirait notre héroïne : 
"You gotta deal with it"


Pour lire les posts officiels (et en anglais) des réalisateurs,
vous pouvez cliquer sur les deux liens suivants :