jeudi 16 juillet 2009

QUAND EDF RELIE LES HOMMES PAR SON ABSENCE...

Il y à de cela quelques mois, je vous ai raconté ce que j'ai appelé simplement "une belle histoire". Une de ses petites anecdotes de la vie quotidienne, mais qui vous fait prendre parfois conscience de certaines choses...
Il y à environ deux jours, il était 1h30 du matin environ. Je regardais Denpa Teki Na Kanojo, un thriller animé de qualité ^^. Soudain, les ténèbres ! Une panne de courant qui me fait sortir de mon appartement, et vérifié le disjoncteur général de mon bâtiment. Il semble que la coupure soit étendue à toute la bâtisse. ma voisine qui regardait elle aussi un thriller à la télévision m'interpelle par la fenêtre, et me rejoint dans la rue où curieusement, l'éclairage public marche encore. Là encore, nous sommes interpellés par des gens aux fenêtres et constatons que la panne s'étend à tout le quartier. L'EDF au téléphone portable nous indique alors qu'il s'agit d'une panne générale incluant deux villes dont la notre ! 50 000 personnes dans le noir. Une demi-heure après, l'électricité revient enfin...
En repensant à cette anecdote somme toute anodine, je me dis que c'était marrant toutes ces personnes qui discutaient entres elles dans la rue, par les fenêtres (un peu comme dans les films de Marcel Pagnol se passant dans le sud de la France ^^). Nous n'étions pas les seuls dans la ville dans le même cas je suppose.

Et c'est là, l'amusant paradoxe de cette panne : il à fallut qu'une panne d'électricité coupe toutes nos communications modernes (internet, téléphone, etc...) pour que des gens communiquent spontanément dans la rue !

Je vous rassure de suite, je connaissais déjà ma voisine avant cette panne, et j'ai même participé à la Fête des voisins de mon quartier ^0^. Mais bon, aujourd'hui on s'aperçoit que depuis des années, la technologie permet de communiquer de mieux en mieux et de plus en plus vite entres les hommes. Mais paradoxalement, cette technologie de communication trace une frontière entre ceux qui savent l'utiliser, et ceux qui ne savent pas (où qui y sont réfractaires), où ceux qui n'y ont pas accès tout simplement. Comme dit une amie vivant au Japon, internet socialise virtuellement mais isole physiquement. Moi-même je pourrais vivre au fin fond du trou perdu de la France, tant que j'ai une connection internet pour travailler ! Mais quid de ma famille, de mes copains, de mes collègues ?



Bref, il aura donc fallut une panne d'électricité
pour qu'à la manière du vieux Nice, on communique
de nouveau par les fenêtres. Car après tout, Windows...
Ça veut dire fenêtre non ? ^0^

(Cette dernière boutade n'est pas
de moi mais de Noël Perna ^^)

11 commentaires :

Krom isback a dit…

Salut Kara.


Pour ma part j'ai eu une expérience assez similaire lors de la tempête de 99.
Je passerai sur les details car j'ai pas envie de trop m'etendre.

Mais ce genre d'experience montre que face a l'adxersité l'homme peut être plus social ^^...


MOUAHAHAH tin je dis des truc space en ce moment ^^.

bouri a dit…

J'aime beaucoup ton expérience Kara puisque j'ai vécu la même chose en partant à Londres récemment pas d'Internet ni de portable vu qu'il n'est pas international, du coup j'étais coupé de tout et çà fait du bien des fois.

Michel (Vosges) a dit…

Du moment qu'il reste "l'Amour" et "l'eau fraiche" :)

KARA a dit…

KROM :
DIsons qu'il revient aux essentiels ^^

BOURI:
Oui c'est aussi pour ça que j'ai rendu mon Iphone au bout de 3 jours ^^ Et puis bon, comment on faisait avant.
Je sais que ça fait réplique de vieux con, mais bon, on doit utiliser la technologie et non la subir. Et c'est pas gagné ^^

MICHEL:
Oui enfin ça dépends le compagnon où la compagne ^^
Ouh je suis cynique là ^0^

Vanessa a dit…

comme toujours il faut etre "dedans" pour retrouver de valeurs humaines...c'est un peu triste. Ici les coupures d'electricite n'existant pas (sauf cata style gros tremblement de terre ou Gozilla...) je me demande comment seraient les Japonais alors... En meme temps ca rassure un peu, on se dit que quoi qu'il en soit, il nous reste une part d'humain...

KARA a dit…

VANESSA :
Comme d'hab, on s'aperçoit de ce que l'on à qu'au moment où on le perd. et encore, je pense que c'est pire quand l'eau est coupée. Là on est vraiment amputé d'un élément réellement vital à l'organisme.

Mais comme tu dis, déjà un japonais sans son portable, il à l'électrocardiogramme qui s'emballe, alors une coupure de courant, j'ose pas imaginer. C'est là que tu vois peut-être que ceux qui ont connus des temps plus durs (comme l'après guerre) sont plus endurcis, moins dépendants quelque part. Le revers de la médaille de l'assistanat technologique.

POUR LES AUTRES QUI LISENT :
Vanessa vit au Japon (non passque sinon on peut pas savoir ^^)

mayelisse a dit…

c'est tout a fait vrai, oui en effet on en a pas conscience mais on vit ds un monde de confort technologiqe et on oublie vite les vieilles methodes!
ton blog est super, c'est ma premiere visite, mais j'adore ce que tu fais!

KARA a dit…

"Comment on faisait avant ?" comme
disent les "vieux" ^0^
"Bin on faisait pas" comme je dirais moi ^0^
Plus sérieusement, toute nouvelle technologie apporte son lot de nouveaux besoins. Aujourd'hui, qui pourrait se passer d'un téléphone portable ? D'internet ? Bien entendu, il ne s'agit pas de besoins "vitaux", mais avant tout de besoins "socialisants". En gros, soit en phase avec ton époque, sinon va élever des chèvres en Ardèche te diront certains "geeks branchouilles trops djeunz top cool de la oij !".
En même temps, on peut aussi résister : Avant on avait 6 chaines, maintenant avec une freebox, t'en as 300 ! Regarde t'on plus la TV pour autant ? Perso : non (et pourtant avec Nolife, pas facile ^^).


Merci pour tes compliments. Joli blog aussi et chouettes bijoux. Un p'tit côté 19ème luxueux avec une touche ethnico-moderne sympathique je trouve ^^

Kaamos a dit…

Ba je me suis dit "mince je vais faire un hors sujet"
ba pas tant que ça : j'ai failli avoir l'occasion de rencontrer Kara en chaire en os et en poil... mais non Kara resteras une créature virtuelle dont l'intermédiaire entre lui et moi se limiteront à des balise html/php et des planches relié...
En clair... je serais pas la quand tu seras a Nîîîîîmes !!!
Je me suis arrangé avec les gérants de la librairie qui l'accueil pour te laisser une de mes BD et quelques planches bâclé a cause d'un délais trop court (une festival de manga)
Même en coupant le courant sur tout le territoire je vais pas pouvoir être la. (Oui mode calimero)
Vous (kara et les libraires) auriez pu penser a moi et pas tomber sur la seul semaine ou je suis pas la... Pas grave je t'envoie deux potes (Dont Nazca qui passe ici régulièrement) qui vont s'occuper de moi *rire machiavélique pas convainquant*

KARA a dit…

Le hors sujet, c'est pas grave tant que cela reste courtois (voir truculent ^0^).
Pour l'album laissé, pas de probs. par contre, leur as tu dis ce que tu voulais ?

Kaamos a dit…

Je t'ai laisser un mot doux dans l'albume j'espere juste que tu arriveras a me relire